La ligne Melun – Barbizon

 

 

action du TSM.jpg1897 : décret du 12 Octobre 1897 promulguant d’utilité publique la création d’une ligne de tramway entre Melun et Barbizon au journal officiel.

Suite aux divers rapports officiels en date du 9 novembre 1985, du conseil général de seine et marne des 30 janvier, 23 avril et 23 octobre 1895 et la convention passée entre le département représenté par le préfet et M. Nabias pour la rétrocession de l’entreprise en date 30 septembre 1897 et l’engagement du 18 aout 1896, suivi d’autres autorisation des ministère de l’intérieur et de la guerre de la même année le projet peut sortir des cartons pour être mise en œuvre. La concession est établi pour une durée de soixante cinq ans !

Le 5 Décembre 1898 une lettre de l’ingénieur des ponts et chaussées de Seine et Marne indique des pétitions dans le sens et son contraire, pour l’autorisation de la ligne Melun-Barbizon ont été déposées en préfecture, une demande de réunion, avec les maires de Dammarie les lys, Chailly en Bière et Melun, soit provoqué pour cela.

Le 26 mars 1899 Inauguration officiel de la ligne Melun-Barbizon.

       Par ces quelques mots on voit bien que la création du Barbizon moderne, celui qui le fait entrée dans le XX° siècle est lancée. La plupart des grandes maisons, voir des maisons bourgeoises de Barbizon sont donc en grande partie lancées par la venue du tramway à Barbizon, cela a permis aux parisiens fortunés et autres grands de ce monde de se faire construire une résidence secondaire en bordure de la forêt de Fontainebleau pour y passer des weekends ou des vacances pour le plus grand bien de leurs familles et de leurs ami(e)s. La venue aussi des hôtels de Barbizon qui n’étaient pas présents, vont permettre d’amener une quantité énorme de visiteurs de plus loin pour y coucher et gouter aux joies du bonne air et de la fraicheur de l’été.

lJO pour le tsm melun blan,chie.jpg

Il ne reste plus qu’à construire cette ligne pour permettre aux visiteurs de prendre le train à Paris, Gare de Lyon, par le P.L.M. qui les conduira à la gare de Melun, puis par une correspondance avec le tacot arrivé à Barbizon, en passant par Melun, Dammarie les lys Chailly-en-Bière et Barbizon terminus de la ligne.

gare de paris  PLM10 Melun la gare en 1896 CGM

52 La Gare Arrivee d un train

Faut il y voir, avec l’arrivée du tramway, un début d’indépendance de Barbizon, qui ainsi se passait de Chailly-en -bière pour la logistique et pouvait compter les visiteurs de Barbizon de ceux de Chailly ?.

L’époque se prêtait à la venue de trains de ligne dit secondaires, lancé par Napoléon III pour faire entrer la France dans le monde industriel, déjà en retard par rapport à l’Angleterre. Donc ce train à voies étroites, permettait de faire venir des centaines de visiteurs par jours, les faires dormir sur place, voir enfin de leurs yeux cette fameuse école de Barbizon, les peintres étaient pour la plupart morts ou retournés dans leurs pays.

Tout melun G S PARIS  87  Place de la Gare674 dammarie les lysrue de la fontaine550  grande rue

Barbizon est ainsi passé du monde rurale avec la patache qui amenait les visiteurs de la gare de Melun et avant de la gare de Corbeil, à l’ère moderne, mais une autre invention allait portée un coup fatale au tacot,  la voiture, il faudra encore quelques décennies mais déjà avec la première guerre mondiale, le trafic passager se réduit de façon drastique, les années après guerre ne relance pas suffisamment et la voiture est déjà bien lancé avec aussi l’arrivée des cars et autres liaisons collectives motorisées. C’est après le seconde guerre que la ligne connaît de grave difficultés, déjà par la réquisition des locomotives pour l’effort de guerre, et le temps ne se prête plus à ce moyen de locomotion lent bruyant dangereux pour les riverains, passagers et autres animaux, sans compter le temps qui par fort froid et grive obligeaient les passagers à descendre pour permettre à la loco de tirer le convoi dans les pentes de Dammarie les lys, de la Glandée et de la Crête avant d’eentrée à Barbizon!

1184 BARBIZON L'Entrée par Chailly TT17504 Grande Rue et l Hôtel des Charmettes E Mpascal 010

La fin est proche, le département de Seine et Marne qui devait combler les déficits de l’entreprise, pris des mesures pour arrêter l’exploitation, après guerre, les rails sur la routes départementales furent enlever, puis les communes firent de même, aujourd’hui il ne reste quelques vestiges de ce passé, à Chailly en bière, la maison qui abritait le personnel à la l’arrivée de la seconde ligne Chailly en bière Milly la foret, à Barbizon un garage Grande Rue est à peut prêt au même endroit que la Gare du terminus.

139 Barbizin Gare du Tramway573 La Gare

Pour les nostalgiques une association détient une locomotive de même nature que  celle ci dessus;

http://www.ajecta.org/

 

voilà notre petit tour en tacot se termine à bientôt pour un  autre tour de Barbizon.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s